Commentaires de Prabudha cuisinier à Amritapuri

Imaginons cette scène

On est porté par le courant de l'eau. Tantôt ce courant ressemble à un torrent de montagne, tantôt à celui d'une rivière, tantôt à celui d'un long fleuve tranquille...

Et on se laisse aller à ce courant... Comme c'est agréable... Tantôt sur le ventre, tantôt sur le dos... le paysage qui défile peut changer, peu importe... On ne résiste pas... Parfois, dans ce courant, quelque chose nous arrête... Ce stop momentané nous laisse indifférent... C'est comme ça... Et puis, le courant nous reprend et la Voie se poursuit jusqu'à la................MERE........... 

Maintenant, que se passerait-il si on résistait au courant ?... Par peur, par attachement à une jolie chose sur la berge ? On aura à fournir beaucoup d'efforts, n'est-ce pas ? Le courant nous semblera alors bien hostile...

Et si, par chance, épuisé, on se laisse enfin aller au courant, on peut se trouver bloquer plus loin par un obstacle …Va-t-on s'y accrocher par peur et y rester ? Alors, on finira surement par se plaindre de la fadeur du paysage, toujours le même... 

Et on apostrophera le Seigneur : « Fais quelque chose » « Lâche, mon enfant, lâche... Viens vers Moi, je T'attends... »


Blague ou histoire :

Un Jumbo-Jet décolle de l'aéroport de Roissy. Après avoir atteint son altitude de croisière, le Commandant Bob s'adresse aux passagers via l'interphone : - « Mesdames et messieurs, c'est le commandant de bord qui vous parle : la météo est excellente et nous prévoyons un vol sans incident. Nous devrions atterrir à l'Aéroport de New-York à 18h35. Après le film, je vous conseille de vous détendre et... relax... Oh non !!! Mon Dieu !!!........... » On entend un bruit sec et ...plus rien !!!!!!!! Silence de mort dans l'avion ! Les passagers se regardent !.... Personne ne bouge ! L'avion maintient pourtant son cap et son altitude, mais... les hôtesses sourient nerveusement....... !!! Mauvais signe ! ....... Après quelques minutes, le Commandant revient au micro : - « Je tiens à m'excuser pour l'incident de tout à l'heure, mais on a renversé du café brûlant sur mon pantalon !  Vous devriez voir le devant de mon pantalon !" - « Ce n'est rien », hurle un passager, « vous devriez voir l'arrière du mien ... !!! »

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Milagros Stokely (lundi, 06 février 2017 01:03)


    Unquestionably believe that which you said. Your favorite justification appeared to be on the web the easiest thing to be aware of. I say to you, I definitely get irked while people consider worries that they just do not know about. You managed to hit the nail upon the top and also defined out the whole thing without having side effect , people could take a signal. Will likely be back to get more. Thanks

  • #2

    Lavenia Aguinaga (lundi, 06 février 2017 10:54)


    We are a bunch of volunteers and starting a brand new scheme in our community. Your site provided us with valuable info to work on. You have done a formidable activity and our entire group will probably be grateful to you.